TRANSFORMABLE 2, 2006.
Bilodeau prolonge sa réflexion sur le sol-mobilier, notion phare de sa pratique, en un organisme sensible.
Et cet “organisme” est doté d’une qualité enveloppante malgré l’aspect un peu rude de sa peau évoquant une carapace… Comme quoi le brouillage des genres est ici total. (Présentée à la galerie Joyce Yahouda, du 11 mars au 8 avril 2006.)