Faire son trou, 2007.
Dans le même esprit que La Tour molle, ces poches en feutre industriel sont suspendues au plafond et se présentent comme des capsules d’immersion. Une fois confortablement installé à l’intérieur, il suffit d’actionner un moteur pour modifier la forme de l’habitacle, et donc celle du corps.