CELLULE 1, 2007.
Prolongement des recherches menant à la Tour molle, dont elle reprend le matériau de base, la gomme de caoutchouc, Cellule I se présente comme un regroupement d’éléments architecturaux à l’allure anthropomorphique. De par sa texture, cette installation évoque une sorte de peau dans laquelle les spectateurs peuvent s’envelopper.